Les alliés du jardin ou les insectes auxiliaires

tetranyques

De nombreux insectes sont nos alliés au jardin. On les nomme insectes auxiliaires.
Ils aident à réguler les populations de ravageurs et pollinisent fleurs et légumes dans nos jardins.

La chrysope ou demoiselle aux yeux d’or

Au 18°S , les entomologistes la surnomme le  » lion des pucerons ».  A la belle saison, larves et adultes de chrysope dévorent des centaines de pucerons pour se nourrir.
Elle paraît frêle dans sa robe verte qui vire au brun à l’automne. Elle aime se réfugier dans les bâtiments non chauffés  l’hiver. Pensez à leur préparer des abris.

L’osmie

Un insecte « dodu », poilu. C’est une abeille solitaire qui apparait au début du printemps. Elle butine les premières fleurs du jardin pour se nourrir.
Elle assure la pollinisation au début du printemps.
En perçant un bloc de bois non traité de trous de 8mm ou une botte de tiges de ce même diamètre, vous lui offrez un logement dans votre jardin.

Les pemphrédons

Ils ressemblent à de petits moucherons noirs. Les femelles accumulent pucerons et cicadelles paralysés pour nourrir leur « marmaille ». En tant que gros consommateur de pucerons, ces insectes sont une aide précieuse pour nos jardins.
Une haie champêtre ou des bottes de tiges à moelle (ronce, rosier, sureau), des fleurs d’ombellifères répartis dans le jardin lui assurent abris et subsistance

Le carabe

Insecte carnassier, il se régale des chenilles du carpocapses quand elles descendent pour faire leur nymphe.

Les coccinelles

Insecte phare de nos jardins, la coccinelle nous débarrasse non seulement des pucerons mais aussi d’autres insectes suceurs de sève. Qu’elles aient 2, 7 ou 14 points,  les coccinelles dévorent environ 600 pucerons tout au long de leur croissance. Une année fournit entre 2 et 4 génération de coccinelles (en fonction des espèces et des régions).
La présence d’ortie, de tiges creuses et d’amas de feuilles,  dans votre jardin,  leur assurera gîte et couvert.

L’abeille

Saviez vous que cette gente dame assure jusqu’à 85% de la pollinisation des plantes à fleurs? Pour l’aider dès son réveil dans sa quête de nourriture, pensez à installer dans votre jardin des plantes dites mellifères et plantes à floraison précoce (bourrache, phacélie, bruyères, cornouiller mâle, mahonia, etc…)

 

LES TRAITEMENTS BIO

Dans d’autres articles, nous avons parlé des purins de plantes. Mais il existe aussi d’autres traitements pour nos amies potagères…

Ces traitements sont généralement nommés bio pesticides. Contrairement aux pesticides classiques, ils ne fragilisent pas la plante. Ils permettent d’agir tant en préventif qu’en curatif en cas d’attaque avérée.
Ils préservent les jardins des maladies cryptogamiques, fongiques et des attaques parasitaires.
Point non négligeable, ces traitements ne détruisent ni les auxiliaires (nos précieux insectes amis du jardinier), ni les plantes environnantes.

Quels sont les traitements les plus utilisés?

  • Les purins de plantes :
    Ce sont des plantes fermentées dans de l’eau de pluie. Ils s’appliquent en pulvérisation sur et sous le feuillage. Bien faire attention, car selon la dilution, l’usage n’est pas le même.
    Par exemple, le purin d’ortie, de fougère ou de tomate sert en prévention contre les insectes (pucerons, aleurodes, thrips, mouche blanche, ….).
    Dilué à 10% le purin d’ortie sert à arroser les jeunes plants (au moment de la plantation) pour renforcer ses « défenses » naturelles. Il sert donc d’engrais comme le purin de consoude (car riche en azote et en potasse).
    Autre exemple la prêle sera efficace contre les maladies cryptogamiques (rouille, oïdum, mildiou, monoliose, cloque…)
  • Le savon noir :
    Méthode peu agressive, le savon noir peut être dilué dans l’eau et utilisé en pulvérisations sur les parties aériennes des plantes pour lutter contre les acariens, les aleurodes, les thrips et les pucerons.
    Mélangé à de l’alcool à brûler et de l’eau, il servira à éliminer les cochenilles.
  • La bouillie bordelaise :
    Poudre bleutée ( mélange de sulfate de cuivre et de chaux) diluable dans l’eau, idéale en traitement préventif contre les maladies cryptogamiques sur les arbres des vergers, arbustes, rosiers et plantes potagères.
  • Le soufre :
    Sous forme de poudre mouillable, il peut être associé à la bouillie bordelaise pour augmenter son efficacité.
    Il est utilisé en traitement préventif des maladies cryptogamiques.
  • Le pyrèthre :
    Insecticide naturel issu d’un chrysanthème. Huile ou poudre à diluer pour une pulvérisation préventive ou curative sur les plantes attaqués par les insectes et les chenilles.
  • Les huiles végétales de Ricin ou colza :
    Permettent de lutter contre certains insectes (cochenille, pucerons, …)
  • L’argile :
    En pulvérisation, elle constitue une barrière sur les arbres fruitiers, notamment les oliviers et les agrumes. Cela permet déviter les attaques de mouches, de cicadelles, d’acariens ou de chenilles.
  • Bacillus Thuringiensis :
    Cette bactérie, très sélective, s’attaque directement aux chenilles (carpocapses, noctuelles, piérides, tordeuses) qui se nourissent des brassicacées (choux, navets, etc…) mais aussi de pomme de terre, d’épinards ou de tomates.
  • La terre de diatomée :
    Ce sont des algues microscopiques broyées. Cette poudre provoque des blessures mortelles aux fourmis, punaises et cafards.
    Elle constituerait un bon traitement préventif contre les puces sur les animaux domestiques.

 

Pour aller plus loin sur le Bacillus Thuringiensis http://fr.wikipedia.org/wiki/Bacillus_thuringiensis, sur les carpocapses http://fr.wikipedia.org/wiki/Carpocapse_des_pommes_et_des_poires, les noctuelles http://fr.wikipedia.org/wiki/Noctuelle

 

image copyright Thinckstock 2014

 

Travaux au potager en juin

178373458

Juin est le mois « idéal » au jardin.
C’est le moment de contempler vos roses, de profiter de leur doux parfums et de commencer vos récoltes. Commencer aussi à envisager vos futures conserves pour l’hiver en cas de surplus de récoltes.
Si vous avez des calendulas (soucis des jardins), de l’hélichryse, des pétales de rose, pensez à faire vos macérats (ce sera l’objet d’un autre article).
Mais pour autant que l’on commence à récolter, on continue à s’activer dans notre potager en échelonnant les semis, en arrosant, en paillant pour limiter l’évaporation.
Tout le temps que vous aurez passé à chouchouter votre jardin sera récompensé au moment des récoltes.

C’est le moment de….

  • Semez en pleine terre les cornichons
  • Plantez en pleine terre les potirons, par groupe de 3-4 jeunes pousses et protégez-les s’il fait encore un peu frais.
    Ne conservez qu’un plant (le plus vigoureux) par groupe de potirons semés en place le mois dernier. Arrachez les autres. Pincez et tuteurez-les.
  • Plantez en pleine terre les concombres, par groupe de 3-4 jeunes pousses et protégez-les s’il fait encore un peu frais. Pincez et tuteurez-les.
  • Semez en place les aubergines, vous aurez ainsi une récolte tardive.
    OU Plantez vos jeunes plants en pleine terre, par groupe de 3-4 jeunes pousses et protégez-les s’il fait encore un peu frais.
  • Plantez en pleine terre les poivrons, par groupe de 3-4 jeunes pousses et protégez-les s’il fait encore un peu frais.
  • Paillez les pieds de pastèque.
  • Pincez et tuteurez les plants de melon.
  • Plantez les tomates en pleine terre, par groupe de 3-4 jeunes pousses et protégez-les s’il fait encore un peu frais.
    Tuteurez les tomates. Ne laissez pas les gourmands des tomates prendre le dessus. Supprimez-les dès qu’ils apparaissent à l’aisselle des feuilles. Pincez et tuteurez.
  • Ne conservez qu’un plant (le plus vigoureux) par groupe de courgettes semés en place le mois dernier. Arrachez les autres.
    Protégez-les s’il fait encore un peu frais. Repiquez en pleine terre ceux que vous avez semé en godets les mois précédents.
  • Arrosez les artichauts une fois par semaine dès maintenant puis durant tout l’été.
  • Semez en pleine terre et en ligne :  épinard d’été, laitue, poirée, choux.
  • Plantez en pleine terre : céleri branche, chicorée frisée, scarole, choux.
  • Couchez les feuilles de l’ail et de l’oignon s’ils ne mûrissent pas assez vite : pliez les feuilles à leur base en marchant dessus.
  • Récolter l’ail blanc et l’ail rose.
  • Semer en pleine terre les graines de betterave, attention à ne pas semer trop dru.
  • Semer les radis en place.
  • Buttez les pomme de terre tardives en place quand elles atteignent 15cm de haut la première fois et 20cm de haut la seconde fois, selon la date de plantation.
  • Semez en pleine terre les carottes . Protégez contre la mouche de la carotte : installez un filet anti insecte ou pensez à semer des poireaux d’hiver en même temps, l’un éloignera le prédateur de l’autre.
  • Semez les haricots pour les récolter secs ou demi-secs.
  • Buttez haricots, pois, fèves semés les mois précédents lorsqu’ils ont 20cm de haut et ramez-les.
  • Buttez le maïs au fur et à mesure de sa croissance.
  • Plantez les aromatiques en pleine terre ou dans un carré d’aromatiques.
  • Ressemez aneth, cerfeuil, persil qui montent en graine dès qu’il fait chaud.
  • Coupez l’engrais vert semé au printemps, enfouissez-le en terre ou utilisez le pour pailler vos planches.

Autres travaux

Ce n’est pas le moment de relâcher les efforts, pensez donc à :

  • Boostez vos plantes en les arrosant tous les quinze jours avec du purin d’ortie, de consoude ou de prêle dilué.
  • Binez, sarclez, paillez entre les rangs de légumes surtout si vous vous absentez plusieurs semaines en été.
  • Mettez en place un compost si vous n’en avez pas.

Maladie du potager et lutte contre les maladies

  • Le mildiou sur la tomate et la pomme de terre (traitez les sujets déjà bien développées à la bouillie bordelaise), la teigne du poireau, la noctuelle du chou, l’altise, les pucerons et les limaces et escargots.
  • Fabriquer toutes sortes de purins et autres décoctions.
  • Truc & astuce à vérifier (si cela tente quelqu’un d’essayer) : Ne jetez pas les ébourgeonnages de tomates mais placez-les dans le coeur de vos choux. Ils repousseront les attaques de mouches blanches.

 

Entretien des parties communes des jardins

DSC01192

Il est demandé à chaque jardinier de consacrer 2 heures d’entretien aux parties communes des jardins (intérieur et extérieur).

Les horaires ont été fixés de 10h à 12h en 4 périodes :

  • Le Dimanche 27 avril 2014,
  • Le Samedi 7 juin 2014,
  • Le Dimanche 7 septembre,
  • Le Samedi 25 octobre.

Une collation est prévue à l’issue de la matinée pour les jardiniers participants.

Plantes fruits, fleurs, feuilles, racines…kezaco?

1346242_19284843

Lorsqu’on jardine avec la lune, on s’aperçoit que le calendrier est divisé en 4 sortes de jours : jours racines, jours feuilles, jours fruits, jours fleurs…

Mais voilà, quand on est jardinier débutant, qu’est ce que cela peut bien vouloir dire?

Légumes Fruits (ou légumes graines)

  • Aubergine, concombre, cornichon, courge, courgette, fève, fraisier, haricot, lentille, melon, pastèque, pâtisson, piment, pois, poivron, tomate,
  • Petits fruits (cassissier, groseillier, framboisier, mûrier, myrtille…),
  • Céréales cultivées pour leurs grains (avoine, blé, maïs, orge, seigle, épeautre, sarrasin, etc.).

On les sème en lune ascendante et en jours graine/fruit  (constellation du sagittaire).
Si on utilise des plants, mettre en terre en lune descendante et en jours graine/fruits (constellation du lion)

Légumes Fleurs

  • Artichaut, brocoli, chou-fleur.

On les sème en lune ascendante et en jours fleur  (constellation du verseau).
Si on utilise des plants, mettre en terre en lune descendante et en jours fleur (constellation du gémeau et de la balance)

Légumes Racines

  • Ail, betterave, carotte, céleri-rave, cerfeuil tubéreux, crosne, échalote, endive (du semis à l’arrachage), navet, oignon, panais, poireau, pomme de terre, radis, raifort, rutabaga, salsifis, scorsonère, topinambour.

On les sème en lune ascendante et en jours racine  (constellation du capricorne et du taureau).
Si on utilise des plants, mettre en terre en lune descendante et en jours racine (constellation de la vierge)

Légumes Feuilles

  • Aromatiques (récolte),
  • Asperge, cardon, céleri à côtes, chicorées (frisée et scarole), choux (de Bruxelles, de Chine, pommé, frisé, non pommé), cresson, endive (du forçage à la récolte), épinard, fenouil doux, ficoïde glaciale, laitue (pommée, à couper, batavia, romaine), mâche, oseille, pissenlit, poirée, pourpier, rhubarbe, roquette, tétragone.

On les sème en lune ascendante et en jours feuilles  (constellation du poisson).
Si on utilise des plants, mettre en terre en lune descendante et en jours feuilles (constellation du cancer et du scorpion)

Lorsqu’on parle de constellation c’est en fait le moment où la lune passe dans la constellation indiquée. Mais nous reviendrons là dessus dans un autre article.

Et vous,  surveillez-vous la lune pour vos plantations?

Calendrier des légumes de saison

légumes saison

Des fraises, des cerises en plein mois de décembre? Mais quelles est donc cette hérésie 😉

Regardez dans vos jardins et vous verrez qu’en plein hiver votre cerisier est plus en branche qu’en fruit, et que vos fraisiers sont confortablement paillés et en sommeil (pas l’ombre d’une petite fleur annonciatrice d’un fruit gorgé de goût et de soleil) 😉 .

A l’heure de la grande distribution et du tout disponible quel que soit le mois de l’année, nous avons oublié que chaque légume, chaque fruit pousse à une saison bien déterminée. Il faut donc être vigilant et privilégier le plus possible les produits locaux et de saison.

En faisant un potager, vous redécouvrez qu’un fruit de saison, cueilli à maturité, peu de temps avant que vous ne le consommiez, a des qualités gustatives et nutritionnelles bien plus importantes qu’un fruit qui a mûri au frigo. Vous êtes surpris la première fois que vous croquez dans une tomate charnue, bien juteuse, à peine cueillie de son plant.Une explosion de saveurs épate, surprend vos papilles… Et là vous vous questionnez « alors c’est ça le goût d’une tomate? Rien à voir avec ce que j’achetais avant d’avoir le jardin… »

Ci dessous un petit aide mémoire, pour ceux qui ont oublié les cycles naturels ou qui ne les connaissent tout simplement pas.

légumes saison

Que faire au potager en avril?

semis2

Même si le printemps commence à se faire sentir, il faut rester prudent. Avril demande aux jardiniers, qu’ils soient novices ou experts, de rester vigilants, avec ses possibles coups de froid.

C’est le moment de procéder à un faux semis à l’emplacement de votre futur potager : renouvelez l’opération 2 fois pour être tranquille tout le début de la saison.
Bêchez les emplacements libres en enfouissant de la matière organique (compost bien décomposé, engrais verts, etc…).
Il est encore temps de semer des engrais verts s’il vous reste de l’espace non cultivé, ou entre deux cultures.

Maintenez les protections hivernales sur les légumes les plus frileux tant que les gelées sont à craindre.

Faites attention aux limaces et aux escargots, pour les dissuader d’approcher, paillez au pied de vos jeunes pousses. Attention aussi à l’altise, maintenez une bonne humidité durant toute la levée de vos jeunes pousses.

 Semez en pleine terre :

  • Les légumes racines  comme les betteraves, les carottes, les panais, les navets. Pensez à alléger votre terre, si elle est lourde, en ajoutant du sable.
  • Les radis, le cerfeuil, les épinards, les choux-fleurs, les brocolis, les petits pois et les fèves
  • Le fenouil bulbeux, les bettes à cardes (ou poirées)
  • Les salades : laitues à couper, cresson du jardin, mesclun, laitues de printemps, pissenlit.
  • Les aromatiques : persil, thym, estragon ou coriandre

Semez sous abris :

  • les tomates, il y a tant de variétés anciennes aux formes et aux goûts à la fois surprenantes et succulentes 😉
  • sous cloche, semez en poquet les melons, courgettes, pastèques et concombres
  • les différentes variétés de basilic

Repiquez :

  • dans des pots individuels, les plantules de tomates, aubergines, melons, pastèques et poivrons que vous avez semés les mois précédents. Les conserver à l’abri tant qu’il y a des risques de gelées.
  • Éclaircissez les carottes et navets que vous avez semés au mois de mars

C’est aussi le moment de :

  • planter la ciboulette, pour vos futures omelettes et salades 😉
  • de mettre en terre les patates que vous avez fait germer
  • de mettre en place les fraisiers (à vous les bonnes tartes, fraises à la crème, ou autres desserts tout aussi savoureux…)

Index des plantes

1346242_19284843

Au jardin, les végétaux sont classés en 4 catégories : Feuilles, fleurs, fruits et Racines.

Voici la liste détaillée, non exhaustives, des plantes concernées.

  • Plantes Feuilles :  Absinthe, asperge, basilic, cardon, céleri branche, chou frisé, ciboulette, épinards, fenouil, mâche, menthe, mesclun, origan, oseille, persil, poireau, rhubarbe, romarin, roquette, thym
  • Plantes Fleurs  : Artichaut, bourrache, brocolis, chou de bruxelle, chou fleur, chou pommé, chou rave
  • Plantes Fruits : Aubergine, concombre, cornichon, courge, fève, haricots, maîs doux, melon, pastèque, piment, pois, poivron, tomates
  • Plantes Racines : Ail, betterave, carotte, échalotte, endive, navet, oignon, panais, pomme de terre, radis, radis noir, rutabaga, topinambourg

Petites recettes à tester pour le jardin

pieride-du-chou pucerons tetranyques

Aujourd’hui, voici quelques recettes à tester au jardin.
Elles ont été glanées au fil de mes recherches sur le net. Je ne me souviens plus sur quels sites. Aussi, si vous vous reconnaissez, n’hésitez pas à me le dire, je vous citerai comme source.
Les ingrédients sont faciles à trouver, pour la plupart, vous les avez dans vos placards

  1. Agrumes : Faire bouillir la pelure râpée d’un citron, et d’une orange pendant quelques minutes. Laisser reposer 24h. Filtrer. Vaporiser tel quel.
    Utilisation contre les doryphores, les chenilles.
  2. Argile : Faire une dilution, vaporiser directement sur les insectes.
    Utilisation contre les pucerons
  3. Ail en macération : Laisser macérer 2 gousses d’ail dans 1 litre d’eau pendant 24h. Filtrer. Pulvériser tel quel, au maximum 2 fois par semaine.
    Utilisation contre les problèmes de pucerons (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pucerons), tétranyques (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tetranychidae), tarsomènes
  4. Ail en potion : Faire macérer 20g d’ail haché dans 20ml d’huile végétale pendant 24h. Ajouter 1 litre d’eau et 10ml de savon noir. Filtrer. Faire bouillir 5 piments fort (piment oiseau) dans 2 litres d’eau, jusqu’à ce que liquide ait réduit de moitié. Ajouter au premier mélange. Vaporiser tous le 3 à 4 jours lors d’invasion d’insectes
    Utilisation contre les o-insectes et gros ravageurs : cicadelles (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cicadelle), limaces (http://fr.wikipedia.org/wiki/Limace_des_jardins), punaises, aleurodes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Aleurode)
  5. Oignon ou ciboule en solution :  Mixer quelques oignons ou ciboules, mélanger à part égale avec de l’eau. Filtrer. Pulvériser.
    Utilisation contre les chenilles, acariens, escargots, aphydés
  6. Pétunia ou œillets d’inde en macération : Verser 1 litre d’eau bouillante sur 2 tasses de feuilles de pétunia ou d’œillet d’inde hachées. Faire macérer 24h. Filtrer. Pulvériser.
    Utilisation contre les pucerons et les chenilles.
  7. Piment fort en solution : Hacher 3 piments forts (piment oiseau), un demi oignon et 1 gousse d’ail. Ajouter 1 litre d’eau. Laisser macérer le tout 24h. Filtrer.
    Utilisation comme insecticide de contact sur la plupart des insectes.
  8. Sel en solution :  Dissoudre 2 cuillère à thé de sel dans 4 litres d’eau
    Utilisation contre les chenilles du chou (http://fr.wikipedia.org/wiki/Piéride_du_chou )

Liens intéressants

Internet nous facilite la vie en nous permettant de commander des semences en provenance du monde entier.

Le choix proposé est énorme, voici quelques sites où vous pourrez trouver votre bonheur…

 

Liens commerciaux pour acheter graines, plants, etc…

http://www.jardineriedeletang.fr/    j’ai pu constaté que vous étiez nombreux à y aller sur ce premier lien ^^

 

http://www.magellan-bio.fr/

https://kokopelli-semences.fr/

http://www.fermedesaintemarthe.com/

http://www.biaugerme.com/

 

Voici aussi quelques sites qui parlent de potager :

http://potagerdurable.com/

http://www.terrevivante.org/

http://www.un-potager-bio.fr/

http://www.un-jardin-bio.com/

http://www.mon-bio-jardin.com/

 

Et pour aller plus loin dans la réflexion

https://www.colibris-lemouvement.org/

 

Purin de pissenlit

pissenlit-fleur

Taraxacum officinale,  sous ce nom se cache un des amis des jardiniers (si, si je vous assure) : Le pissenlit.
Le pissenlit ou dent-de-lion, est une plante commune de la famille des Astéracées, qui pousse généralement dans les climats tempérés. On la trouve dans les champs, les prairies, les chemins, les talus. Elle est caractérisée par une grosse fleur jaune en pompon qui donne à la maturité des graines (akènes) qui se présentent sous forme de fines aigrettes.

La chasse aux pissenlits, dans nos jardins, est officiellement ouverte.
Certains les jettent purement et simplement comme une mauvaise herbe.
D’autres les consomment (hummm, avec un peu de vinaigre chaud et des lardons 😉 ).  Le pissenlit est aussi connu pour ses vertus diurétiques, cholagogues et cholérétiques (Le pissenlit aide la vésicule biliaire et le foie).
Mais on en fait aussi des purins…

Comment faire?

  1. Récolter 2kg de pissenlit, avec feuilles, fleurs et racines. (les racines sont aussi intéressantes que le reste de la plante pour le purin)
  2. Couper en petits morceaux.
  3. Mélanger à 10 litres (eau de pluie) de préférence, et laisser macérer, dans un récipient non métallique.
  4. Au bout d’une dizaine de jours, environ, lorsque l’écume ne se forme plus, le purin est prêt.
  5. Filtrer finement.

A quoi sert ce purin de pissenlit?

Il peut être utilisé à tous les stades de développement des plantes.

Le purin de pissenlit contient du potassium (améliore la production de fruits et de fleurs), il apporte du phospore (aide au développement racinaire, renforce la plante).
De ce fait, il est souvent utilisé comme activateur de croissance. Mélangez-le avec un peu de purin d’ortie, et vous avez un cocktail pour vos plantes enrichi en azote.

Il agit donc comme un engrais. Il est le plus souvent utilisé au printemps, lors du départ du potager.

Dosage

Vous pouvez utiliser 1 litre de purin pour 20 litres d’eau sur un sol sec quelques semaines avant la mise en place de vos légumes, pour donner un coup de fouet au sol.

Arrosez vos plantes normalement avec :

  • 1 litre de purin pour 3 litres d’eau sur un sol humide.
  • 1 litre de purin dans 50 litres d’eau, vous permet d’appliquer directement sur le feuillage.

Ce genre d’action peut être réalisée deux à trois fois dans l’été et donnera un petit coup de pouce aux plantes déjà établies.

Les tomates étant gourmandes en phosphore (ce minéral essentiel fournit une excellente mise à fruit), n’hésitez pas à leur offrir un apport de ce purin. Les courges d’hiver et les citrouilles en raffoleront aussi.

 

Que faire au potager en mars?

185762016_web

Paillez les surfaces libres, cela évitera la pousse des mauvaises herbes.
Binez et casser les mottes que le gel n’a pas émiettées.
Les gros travaux, labours doivent être terminés.
Endurcir, puis repiquer en pleine terre les semis sous châssis précédemment réalisés, mettre en place les artichauts.
Récoltez les derniers légumes d’hiver.
Nettoyer les fraisiers, enlever les stolons.
Semer les fleurs précieuses qui vous aideront toute l’année : 
tagètes (oeillets d’Inde) en caissettes, au chaud pour les repiquer en mai, alysses, coquelicots, capucine et violettes..

Semer sous serre chauffée ou à la maison à 20/22°C :

Aubergines, tomates, poivrons, basilic, sauge, concombres : à repiquer dans 4 à 5 semaines.
Retardez ces semis si vous pensez avoir encore des gelées  à ce moment là.

Semer en pleine terre :

En place sur les parcelles bien exposées : Petits pois ronds, petits pois mangetout, oignons blancs et de couleur, navets de printemps, laitues, épinards, laitues à couper, roquette, radis, cibouette, persil,  cerfeuil (ces deux derniers bien exposés), échalottes, de l’ail. 
Mettre en place les pommes de terre germées.

Semer sous châssis :

Choux de milan, choux de Bruxelles, poireaux et chicorées frisées. Aérer les beaux jours. Ils seront à repiquer.

Semer en place sous voile de forçage :

Carottes hâtives et betteraves rouges.

NB : Les légumes racines ne se repiquent pas.

Conseil :

Plantez les légumes racines en lune descendante, les légumes fruits à la lune montante, et les salades, les légumes feuilles à la pleine lune.

Purin d’absinthe

absinthe

L’absinthe (artemisia absinthum) appartient comme la tanaisie à la famille des astéracées.
Plus connue comme « la fée verte », une sulfureuse boisson qui, selon la légende, rendait fou, elle est néanmoins une plante amie du jardinier.
Elle possède de grandes propriétés insectifuges et anti-acariens. Ses racines dégagent une substance qui protège les plantes voisines.

Attention à ne pas jeter les résidus de préparation à base d’absinthe dans votre compost car l’absinthe bloque complètement la fermentation.

L’absinthe a le plus souvent des effets curatifs, mais elle peut aussi induire des effets de ralentissements de croissance sur les plantes (même diluée). C’est pourquoi l’absinthe ne doit être utilisée qu’en dernier ressort si les autres préparations n’ont pas enrayé les attaques des nuisibles.

Indications et propriétés

  • Fongicide, il est efficace contre la rouille du groseillier (purin non dilué)
  • Insecticide, il lutte contre les altises, les carpocapses, les piérides, les pucerons, la teigne du poireau
  • Insectifuge, il lutte contre les fourmis et les mouches
  • Répulsif, il éloigne les limaces

Préparation

  • Hacher grossièrement de 100 de feuilles et de tiges fraîches.
  • Mettre les herbes dans 1 litre d’eau froide (eau de pluie) dans un récipient non métallique.
  • Laisser macérer pendant environ 10 jours.
  • Remuer tous les jours
  • Filtrer avant utilisation

Utilisation

  •  Effectuer des pulvérisations pures sur les plantes atteintes contre : les altises, pucerons, et les teignes du poireau.
  • Les pulvérisations pures seront aussi efficaces pour lutter contre la rouille du groseillier.
  • Il est conseillé d’effectuer quatre traitements espacés de 10 jours.
  • Des pulvérisations d’extrait fermenté pur sur le passage des fourmis les détourneront.
  • Sur la terre,  des pulvérisations d’extrait fermenté pur  éloignent les limaces.
  • Des pulvérisations d’extrait dilué à 10%,  1 volume d’extrait pour 9 volumes d’eau, permettront de lutter contre les carpocapses et les piérides.

 

Attention, ces préparations sont réservées exclusivement au traitement des végétaux.
Ne jamais ingérer et toujours bien se laver les mains après utilisation.
En cas de stockage, veiller à tenir hors de portée des enfants et des animaux.

Purin de tanaisie

181412394-1

La tanaisie (Tanacetum Vulgare) est une plante de la famille des astéracées. Elle a été cultivée et utilisée depuis longtemps comme plante médicinale (on la trouve dans les jardins médicinaux des monastères). Elle affectionne les sols légers, aime le soleil mais pousse très bien à l’ombre.

Plante vigoureuse, pouvant mesurer jusqu’à 1,50m, elle forme une touffe relativement dense. Elle fleurit au mois d’août. Sa floraison est abondante et fortement odorante. Outre son aspect répulsif pour de nombreux insecte, elle offre une touche décorative au jardin.

Elle appartient à la même famille que les pyrèthres (insecticide naturel bien connu).
Au jardin, les framboisiers, les rosiers ou encore les pommes de terre apprécient son voisinage.

Attention !

La tanacétine : substance résineuse  extraite des feuilles et des fleurs de tanaisie, mortelle pour l’homme et les mammifères à la dose de 15 grammes.
ATTENTION : La tanaisie est toxique et doit être employée à faible dose et avec les plus grandes précautions !

Comment faire le purin?

  • Mettre dans un récipient non métallique 2 kg de plante entière fraîche dans 10 litres d’eau de pluie
  • Couvrir et brasser quotidiennement le purin
  • Le purin est prêt lorsque l’on n’observe plus de bulles quand on brasse (cela demande environ 10 à 15 jours selon la chaleur)
  • Filtrer

Dilution du purin

Utiliser le purin dilué à 10 % en arrosage au pied des plantes que l’on souhaite protéger.

Utilisation du purin

Le purin de tanaisie en pulvérisation contre les insectes a un action préventive et curative contre la mouche du chou.
En fongicide contre la rouille et le mildiou de la tomate.

Purin de consoude

consoude

 

Le Purin de consoude est un fertilisant naturel, sa teneur élevée en potassium ( en calcium, en phosphore et autres éléments minéraux) en fait un allié précieux pour le jardinier.

Quels sont ses effets sur les plantes?

  • Meilleur développeent des fleurs et des fruits ainsi que des racines
  • Stimule la vie microbienne du sol,
  • Favorise la croissance des semis
  • En pulvérisation, renforce la surface des feuilles améliorant ainsi la protection contre les maladies
  • Favorise la cicatrisation (des plantes, hein…)

Préparation

  1. Récoltez 1 kilo de feuilles de consoude fraîche (si vous voulez procéder avec des plantes sèches prévoir 100g de plante sèche)
  2. Hachez grossièrement les feuilles et les mélanger à 10 litres d’eau (de pluie de préférence car moins chargée en calcaire et en chlore)
  3. Laissez macérer pendant 2 semaines, filtrer et stocker le purin à l’abri de la lumière

Utilisation et dilution

  • Arrosage : on dilue à 10% donc 1 litre de purin de consoude pour 10 litres d’eau (toujours de pluie si possible). Arrosez les plantes normalement. Pour les légumes -fruits, attendre que les premières fleurs apparaissent. Renouvelez l’arrosage tous les 15 jours.
  • Pulvérisation : On dilue à 20% soit 1 litre de purin de consoude pour 20 litre d’eau. On utilisera alors en pulvérisation foliaire (sur les feuilles), La plante absorbera les éléments par les feuilles.
    Quand vous taillez vos arbres et arbustres pensez à pulvériser les zones taillées avec du purin de consoude, cela aidera la plante à cicatriser.

Février au potager

semis

Février, nous réserve parfois quelques surprises.
Ce monsieur est imprévisible. Tantôt de belles et chaudes journées(relativement chaudes journées 😉 , on est quand même en février), tantôt des averses qui ressemblent à des déluges…
Et parfois encore quelques gelées viennent blanchir le potager.

Pourtant ce n’est pas une raison pour être inactif au potager :

  • Bêcher, avec apport de compost bien décomposé. C’est le moment pour enfouir les engrais verts (il faudra attendre au moins 6 semaines avant de semer en privilégiant les légumes gourmands). Sauf si votre terre est très compacte, il n’est souvent pas nécessaire de bêcher trop profondément ni de retourner la terre complètement.
  • On peut commencer à semer à la maison à 20/22°C : aubergines, tomates, poivrons, basilic, sauge : ils seront à repiquer dans 4 à 5 semaines.
  • Sous chassis au jardin vers la mi-février : des poireaux, des choux verts , choux fleur , des carottes précoces et des laitues.
  • En pleine terre, dans les régions à climat doux : oignons, épinards, ail rose (en terrain léger, bien drainé), petits pois et navets de printemps, échalottes.
  • Préparer les pommes de terre primeur (vous savez, celles qui ne se conservent pas) en les faisant germer au frais et à la lumière pour être plantées début à mi mars (quand la température du sol atteint un minimum de 10°C).

PURIN DE LAVANDE

lavande

La lavande est une des plantes mellifères (qui attire les abeilles) les plus connues. 25 espèces sont répertoriées (pour le moment 😉 ).
Buissonnante, cette plante rustique est idéale pour résister à toutes les situations (des températures les plus chaudes aux plus froides). Pour réussir sa culture, il est indispensable de lui trouver un endroit lumineux, protégé du vent et qu’elle ait « les pieds au sec ».

On connait l’utilisation de la lavande comme pot pourri, comme anti-mite (les sachets de nos grands-mères dans les armoires qui embaumaient le linge). On commence à connaître son utilisation en cuisine ou en huile essentielle (seule ou en synergie) pour apaiser…

Mais là nous allons nous intéresser à son utilité dans nos jardins.

La lavande sous la forme de purin est un répulsif, un insecticide naturel contre les pucerons, les fourmis et la mouche de la carotte. L’utilisation du purin de Lavande est très efficace sur les rosiers.

Comment faire ?

  1. Récolter 1 kg de lavande fraîche.
  2. Découper la lavande en petit morceaux, les mettre dans un récipient d’assez grande contenance
  3. Verser 10 litres d’eau de pluie dessus
  4. Laisser macérer 8 à 10 jours dans un endroit ombragé
  5. Au bout de ce temps filtrer la préparation et la conserver dans un bidon.

Et après ?

Quand vous voulez utiliser votre purin, il faut surtout le diluer… Dans un pulvérisateur mélanger 2 litres de cette solution de lavande (hyper concentrée) dans 10 litres d’eau de pluie. Soit une dilution à 20%

Ok me direz-vous mais si j’ai un petit jardin et pas 1 kg de lavande fraîche à disposition, hein?
Dans ce cas là prélevez 100 gr de lavande fraîche et hop hop hop 1 litre d’eau de pluie, je tambouille et laisse macérer toujours 8 à 10 jours dans un endroit ombragé. Je filtre. Et j’utilise en diluant à 20% dans mon pulvérisateur et zou…

 

Construction du cabanon octobre 2013

051

Après la construction de la dalle, les jardiniers se sont retrouvés pour construire le cabanon.

Prévue initialement sur 2 jours, la construction aura pris 1 journée dans la joie, et la bonne humeur.

Deux équipes se sont organisées, une au montage, l’autre à la lasure.

Rétrospective en image de cette journée conviviale et ensoleillée.

 

Membres du bureau et du conseil d’administration 2014-2015

Association des jardins familiaux de la plaine de couvent

en 2015 :

Président. Nicolas Colombini
Vice président Driss Hayane

Trésorier Guy Demaretz
Trésorier Adjoint Jean –Claude Meyer

Secrétaire Sandrine Mether
Secrétaire Adjoint(e) Poste à pourvoir

Membres du CA

Azzimani Mimoun
Balestra Robert (à démissionné)
Chbiki Driss
Collet Marie Claude
Colombini Nicolas
Daubert Philippe
Demaretz Guy
Giarratano Pierre
Hayane Driss
Lamart Jean Luc
Mether Sandrine
Meyer Jean Claude

 

 

Purin d’orties, un traitement et un engrais

383553_4691

 

Chacun a, tôt ou tard, été confronté à des orties. Cette plante nous laisse souvent un souvenir Cuisant et douloureux. Mais elle a de nombreuses qualités,  au jardin , en cuisine etc… L’ortie fait partie de la famille des Urticacées. L’ortie est un très bon activateur de compost, là où il se trouve, les plantes sont plus vives, plus belles et il fait un très bon purin.

Donc voici un petit aperçu de ce qu’elle nous apporte sous la forme de purin d’ortie. Un nom étrange mais une vraie « mine d’or » pour le potager.

Qu’est ce que le purin d’orties?

Il s’agit d’ une macération de feuilles d’ortie dans de l’eau de pluie. C’est un produit naturel que l’on peut facilement fabriquer soi-même.  Il suffit de récupérer des feuilles d’ortie dans la nature. (1kg de feuilles pour 10l d’eau de pluie). Portez des gants pendant tout le temps de manipulation des orties. Ensuite on mélange les feuilles et l’eau dans une bassine ( pas de métal mais plutôt du plastique) et on laisse le mélange à l’air libre au soleil.

Les feuilles d’ortie commencent au bout de quelques jours à fermenter et dégagent une odeur assez désagréable. Mais cet inconvénient est très largement contrebalancée par la grande utilité du produit. Et de toute façon une fois le purin d’ortie utilisé,  l’odeur disparaît très rapidement. Selon la température extérieure, le purin sera prêt après une à deux semaines de macération.

Le purin d’ortie: un engrais naturel

Le purin d’ortie est très riche en azote, vitamines, minéraux et oligo-éléments. C’est l’engrais idéal pour les tomates, aubergines et poivrons. Pour utiliser le purin d’ortie comme engrais, il faut le diluer à 10% dans de l’eau. Ensuite il suffit d’un arrosage par semaine pour nourrir les plantes. Grâce au purin d’ortie la croissance est améliorée, la plante est fortifiée et plus résistante face aux maladies. Une plante en bonne santé a beaucoup moins besoin de traitement, car elle se défend mieux contre les maladies et attaques d’insectes.

Le purin d’ortie: un insecticide naturel

Le purin d’ortie est très indiqué contre les pucerons et acariens. Il doit toujours être dilué étant beaucoup trop concentré pour une utilisation pure sur les plantes. Le purin d’ortie doit être dilué à 5% dans de l’eau avant de le pulvériser sur les plantes. Une utilisation toutes les deux à trois semaines suffit.

Le purin d’ortie: un fongicide naturel

Les tomates attrapent fréquemment des maladies provoquées par des champignons ( ex. mildiou). Ces maladies apparaissent surtout par temps humide et froid. Si on veut protéger ses tomates de manière naturelle, on peut pulvérise du purin d’ortie dilué à 5% sur leur feuillage.

Le purin d’ortie: un activateur de compost

Grâce au purin d’ortie, vos déchets mis en compost vont se décomposer beaucoup plus rapidement. Il suffit pour cela d’arroser votre tas de compost avec du purin d’ortie, il n’a pas besoin d’être dilué.

Malgré toutes les vertus du purin d’ortie, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un produit très concentré . Son utilisation doit être faite dans le respect des dilutions recommandées.
A défaut de respecter les bons dosages, on risque de brûler ses plantes de manière irrémédiable.

 

 

Attribution des jardins

La ville de Miramas s’est dotée de jardins familiaux, qui ont été inaugurés et attribués lundi 16 juillet 2012 par Bernard Granié, président de Ouest Provence, et Frédéric Vigouroux, maire de la commune.

Ces 103 jardins familiaux sont destinés à la culture de légumes et de fleurs.

L’ association a été créée entre les jardiniers pour assurer le fonctionnement collectif des jardins familiaux.

le 16 juillet 2012
le 16 juillet 2012
tableau des clés
tableau des clés
remise des clés
remise des clés

inaugu-élus-visite

 

compte rendu réunion 20 décembre 2013

Compte rendu de la réunion du 20 décembre 2013
étaient présents :
Mr et Mme Druguet, Mr J.C  Meyer, Mr M. Azzimani, Mr N. Colombini, Mr P. Giarratano, Mr C. Barriol,
Mr D. Munch, Mr P. Fournier, Mr D. Hayane, Mr J.P. Williame, Mme S. Mether et Mme N. Turpin.
Les différents points ont été abordés :

  1. Le cabanon commun :
    • L’emplacement prévu pour la gouttière du cabanon commun est à revoir.
    • Des dalles ont été achetées (Coût 42 euros) afin de consolider le plancher du cabanon sur la moitié gauche.
    • La conformité des travaux est effective depuis le 16/12/2013.
    • Il est prévu de réaliser une rampe d’accès au cabanon d’une largeur de 1,90 m et d’une longueur de 1,40m afin de descendre la motobinette. La réalisation d’un écoulement sous la rampe est aussi prévue. Les travaux de réalisation de la rampe d’accès seront effectués la première quinzaine de janvier 2014.
  2. Inauguration du cabanon commun :
    Le samedi 12 avril 2014 a été fixé comme date d’inauguration du cabanon. A cette occasion, les jardiniers ainsi que les élus et Ouest Provence seront invités. A 11h00, un apéritif ainsi qu’une chasse aux oeufs pour les enfants des jardiniers sont prévus. Un courrier est à faire pour inviter les jardiniers à l’évènement. Il est prévu d’acheter des étiquettes autocollantes afin de réaliser les étiquettes adresses informatiquement.
  3. Le repas de fin d’année de l’association :
    Le repas de fin d’année a été envisagé pour novembre 2014. La date exacte est à déterminer. Le lieu des festivités sera soit la salle des fêtes soit la salle colomb en fonction de la disponibilité de celles ci. Sont envisagés un loto et un concours de boules.
  4. Galette des rois de l’association :
    La date de la galette des rois a été fixée au 24 Janvier 2014 à 18h00. Lieu : La salle Colomb. Les jardiniers doivent s’inscrire auprès du trésorier de façon à pouvoir prévoir le nombre de galettes à acheter. Mr Barriol s’occupe de prospecter auprès des commerçants afin de trouver les meilleurs prix et galettes. La galette est offerte par l’association.
  5. Site internet de l’association :
    Le site est en cours de construction. Voir avec Magali Mohr
  6. Achat de matériel commun :
    • La Motobinette, ainsi que le jerrican, ont été achetés. Les conditions de prêt aux jardiniers de l’association ont
    été définies.
    • Un chariot pour le transport des végétaux a été acquis par l’association, il est à la disposition des jardiniers de l’association. ( Coût 98,99 euros chez amazon).
  7. Prêt de la motobinette :
    La motobinette sera louée aux jardiniers qui en feront la demande pour la somme de 5 euros pour une durée de 2h00. L’essence est comprise dans ce tarif.
  8. Permanence au cabanon :
    • Une permanence, par les membres du bureau, sera effectuée au cabanon tous les samedis de 10h00 à 12h00
    et de 14h00 à 16h00, en hiver cette permanence sera effectuée tous les 15jours. La personne (ou les
    personnes) présente devra faire remplir au jardinier – emprunteur de la motobinette un formulaire de prêt..
    • Un roulement des membres du bureau est prévu afin d’assurer les permanences au cabanon. A cette fin, un double des clés est prévu afin de faciliter ce roulement.
  9. évènements à venir :
    • «Nature en fête» : La date de cet évènement est prévue le 5 avril 2014 à Cabasse.
    • L’association des jardiniers aimerait participer de nouveau à  «Nettoyons la Terre». Le bureau doit se renseigner
    quant à la date de l’évènement.
    • Une bourse aux graines est organisée par le centre social «SCHWEITZER», Mr Th. Poultz et les «jardiniers cheminots» le 8 février 2014.
  10. Travaux en commun :
    Un planning des travaux en commun va être établi.
  11.  Nouveaux membres du conseil d’administration de l’association :
    Mr J.P. Williame et Mr P. Daubert rejoignent le conseil d’administration de l’association.
  12.  Divers :
    Mme Turpin Nicole donne sa démission en tant que secrétaire. Elle assumera toutefois cette fonction jusqu’à ce qu’un autre secrétaire soit nommé. Elle reste cependant active en tant que membre du conseil d’administration de l’association.

Compte rendu réunion du 19 novembre 2013

logo OK

Personnes présentes :

Mr COLOMBINI Nicolas – Vice Président
Mr MEYER Jean Claude – Trésorier
Mme METHER Sandra – Trésorière Adjointe
Mr GIARATANO Pierre
Mr BARRIOL Charles
Mr DAUBERT
Mr WILLIAME

Personnes absentes ou excusées :

Mr DRUGUET Daniel – Président
Mme TURPIN – secrétaire
Mr ESCAFIT Grégory – Secrétaire adjoint
Mr MUNCH Dominique
Mme MILE Pascale
Mr AYANE Driss
Mr FOURNIER Patrice
Mme BUTI Géraldine

Début réunion à 18h.

La réunion de bureau commence par l’intervention de Marie Thérèse POUTHZE du Centre Social Albert SCHWEITZER qui nous fait part de son projet d’organiser une journée d’échange (troc) de graines ou de plans. La vente sera interdite et seulement un troc ou échange sera permis.
La communication sera assuré par le centre social et l’association des Jardins sera présente uniquement en support du centre social. Nous ferons une communication interne sur notre panneau d’affichage à l’entrée des Jardins. Cette journée aura lieu le Samedi 08 Février 2014. Les horaires nous serons communiqué par le centre social ultérieurement.

Un bilan de l’année écoulé sur la participation et l’organisation de l’association à été effectué. La visite au jardin des membres du conseil municipal et du service Agenda 21 a été relevé et c’est avéré un point très positif dans la lutte des jardins en friche ou non occupé. Par contre les jardiniers n’auront plus à signaler les jardins non occupé car les visites sont assuré par les services municipaux (agenda 21).

Les matinées d’entretiens des espaces extérieurs et communs aux jardiniers restent conviviales, mais la présence des mêmes personnes reste un point négatif.
Nous avons décidé d’effectuer un planning pour 2014 avec l’obligation des jardiniers à participer au moins à une matinée de nettoyage puisque le respect du règlement (10 heures obligatoire) n’est pas respecté. Une baisse des 10 heures à 5 heures a aussi été abordée sans prises de décisions.

Le repas de fin d’année du jardiniers (20 octobre 2013) a été abordé. Le repas reste à améliorer mais aussi certains points sur l’organisation de la journée. Pour l’année prochaine une date à été retenu pour renouveler l’opération, c’est le dimanche 26 octobre 2014 à la salle des fêtes de Miramas. Un apéritif, une paella, un plateau fromage et un dessert à été choisi avec un loto en fin de repas. Le tarif n’a pas encore été retenu car une réunion de bureau spécifique au repas sera effectué.

Le nouveau cabanon et son montage est venu au centre de la réunion. Les journées de montage du cabanon se sont bien déroulé dans l’ensemble. Les volets restent a installés ainsi que la deuxième couche de vernis. Sur la toiture, du silicone transparent a été posé au sommet du cabanon. La fin des travaux seront géré par Jean Claude MEYER qui nous a signaler vouloir terminer la chose. La pose du parquet intérieur va aussi être posé par Jean Claude, Charles MEYER  et Pierre GIARATANO. Trois personnes suffiront pour la pose. Le cabanon sera terminé avant la fin du mois.
Mr le trésorier nous signale que la subvention Mairie de 3000 euros n’a toujours pas été versé sur le compte en banque de l’association malgré le courrier reçu par Monsieur le Président.

L’achat d’une moto-bineuse a été validé par les membres du bureau. Quatre devis ont été effectués par Monsieur le trésorier et la société Motoculture Nicolas sur Salon de Provence a été retenu par les membres du bureau. Il s’agit du modèle STAUB ST 2960R au tarif de 450 euros TTC. Le même modèle fait 70 euros de plus sur un magasin à Saint Remy.
Monsieur Dominique MUNCH a cédé à l’association une moto-bineuse. Suite à un devis trop excessif sur la remise en état de l’appareil il à été décidé de restituer la moto-bineuse à son ancien propriétaire.
Une participation financière sera demandé au jardiniers concernant l’utilisation de la moto-bineuse afin de faire face aux frais de fonctionnements (essence et entretien). Le tarif sera validé lors d’une prochaine réunion de bureau. Une astreinte sur les jardins devra être mis en place afin de gérer la location de l’appareil.

Pour finir la réunion, deux personnes souhaitent intégrer le conseil d’administration. Il s’agit de Mr DAUBER et de Mr WILLIAME. Des renseignements concernant leur introduction au conseil sera effectué par le Vice-Président.

Il à été demandé de prévoir une nouvelle date de réunion de bureau avant les fêtes de fin d’année 2013. Une date n’a pas encore été choisie.

Fin de réunion à 20h30.

Compte rendu de la réunion du 4 septembre 2013

logo OK

 

Etaient présents Mesdames Mille Pascale, Mether Sandra, Turpin Nicole, et Messieurs Fournier Patrick,  Meyer Jean-Claude, Colombini Nicolas, Lamart Jean Luc, et  Desmaret Guy.

Mr Druguet Daniel était présent lors de la réunion, nous faisant le plaisir d’être parmi nous.

A l’ordre du jour étaient prévus les sujets suivants : Permis de construire pour le cabanon, planning des travaux dudit cabanon, bilan comptable de la saison, convocation pour l’assemblée générale, planning des travaux en commun, repas du 20 octobre 2013, tarif des adhésions 2014.

 

1.     Le permis de construire pour le cabanon a été accepté. Il sera posé au fond à droite des jardins, contre le grillage. Une dalle doit être réalisée avant la pose du cabanon. Les jardiniers seront sollicités afin de réaliser les travaux de décaissement du sol et le montage du cabanon. Une liste d’inscription pour les travaux sera mise à disposition des adhérents à l’entrée de la salle colomb le soir de l’assemblée générale. La date des travaux reste à fixer.
La mairie a octroyé à l’association la somme de 3000 euros pour l’achat du cabanon.

 

2.     Mr Fournier doit contacter le SAN concernant l’aire de retournement.

 

3.     Avant l’assemblée générale, le bilan comptable de l’association doit être dressé. Ce bilan sera soumis à l’approbation des adhérents lors de l’assemblée générale du 23 septembre 2013.

 

4.     Mme Turpin s’est vue confier la tâche de rédiger la convocation pour l’assemblée générale du 23 septembre 2013.

 

5.     Lors de l’assemblée générale, si un ou plusieurs membres du bureau décidaient de quitter le bureau, un vote serait soumis afin de renouveller le bureau. Une lettre serait alors envoyée à la mairie et à la préfecture.

 

6.     Un planning des travaux en commun des espaces verts va être mis en place.

 

7.     Il a été rappelé lors de la réunion que le nettoyage des abords de chaque parcelle est à la charge de chaque adhérents de la dite parcelle.

 

8.     Concernant le portail à l’entrée des jardins, un panneau va être affiché, rappelant aux jardiniers de le laisser continuellement fermé à clé.

 

9.     Le sujet des animaux en liberté dans le jardin a été abordé, il sera rappelé aux jardiniers qu’il est interdit de laisser les animaux en liberté dans les allées.

 

10.   Le montant de la cotisation pour l’année 2013-2014 restera inchangé. C’est-à-dire que son montant reste fixé à 50 euros. L’année 2013-2014 est basée sur l’ « année du jardinier ». Se rapprocher de Mr Meyer pour le règlement de la cotisation.

 

11.   L’inscription au repas des jardiniers du 20 octobre 2013 se fera lors de l’assemblée générale. Les jardiniers pourront régler leur participation au repas soit le jour de l’assemblée ou au plus tard le 1er octobre auprès de Mr Meyer.

Compte rendu de la réunion du 5 mars 2013

logo OK

Etaient présents Mesdames Mille Pascale, Mether Sandra, Turpin Nicole, et Messieurs Casal Cyrille, Fournier Patrick, Druguet Daniel, Meyer Jean-Claude, Colombini Nicolas, Hayane Driss, Barriol Charles, Giarratano Pierre, Munch Dominique.

 

A l’ordre du jour étaient prévus les sujets suivants : la collecte des déchets verts, les dommages aux cabanons, la remise en eau des jardins, l’installation d’une ruche, l’attribution d’une parcelle à l’ADMR, les préparatifs de « Nature en fête », et « Nettoyons la terre ».

 

1.     Collecte des déchets verts : A compter du lundi 11 mars 2013, la collecte des déchets verts sera faite tous les lundis sur le parking des jardins.

 

2.     La remise en eaux des jardins se fera dans le courant de la semaine du 11 mars après des essais de réamorçage de la pompe et de la programmation de celle-ci. Une information sera affichée à l’entrée au tableau. Il sera demandé aux jardiniers de fermer les robinets. La remise en eau définitive est prévue le 15 mars.

 

3.     Intervention de Mr Fournier Patrick concernant les dommages aux cabanons.

 

a.     Les cabanons sont traités en classe IV et garantis 10 ans (contre l’eau, les insectes, etc.…). Aucun traitement n’est donc à effectuer pendant 10 ans. En cas de problème, il faut  contacter l’entreprise Germain qui gère la garantie décennale.

 

b.     Concernant les problèmes avec les serrures des cabanons et des portillons, chaque jardinier doit, à sa charge, changer les barillets défectueux.

 

 

c.     Concernant les coupe-vents, chaque jardinier est responsable de leur installation sur sa parcelle. En cas de grillage abîmé par les dits coupe-vent, le jardinier concerné a, à sa charge, l’obligation de réparer.

 

4.     Les jardiniers n’ayant pas entretenu leur parcelle ont reçu un courrier en recommandé.

 

5.     Installation d’une ruche dans les jardins familiaux :
Il est prévu l’implantation d’une ruche au sein des jardins. Son emplacement est prévu dans le secteur de la station de pompage. Un jeune apiculteur gèrera cette ruche. Avant de donner son accord, le conseil d’administration a décidé d’en parler au jardinier dont la parcelle est limitrophe à la station de pompage.

 

6.     Octroi d’une parcelle à l’ADMR :
Il a été évoqué lors de la réunion, l’attribution d’une parcelle au bénéfice des personnes handicapées. Peut on leur attribuer la priorité sur la liste d’attente ? Considérant qu’il s’agit là d’une action à caractère collectif, il est proposé de prévoir une rencontre avec l’ADMR le lundi après midi ou le jeudi après midi.

 

7.     Nature en fête les 4 et 5 mai.

a.     Après une visite à Bricomarché, où les prix sont trop chers, il est prévu de passer aux Baïsses pour l’achat des plants.

 

b.     Notre stand sera installé sous une tente de 3m sur 3m avec une exposition de photos et l’aménagement d’un petit jardin.

 

c.     Le dimanche matin, de 9h à 12h, est prévu la vente des plants ainsi que le troc des jardiniers.
Pour les inscriptions, contacter Nicolas. Les jardiniers présents pour la tenue du stand verront leur compteur temps décomptés.

 

8.     Nettoyons la Terre.
Cet évènement débutera 1 semaine avant « Nature en fête ». Cette action a pour but de nettoyer les espaces, de trier et vider les déchets.
Les jardiniers seront sollicités pour nettoyer les alentours de la plaine de Couvent le mercredi 1er mai soit le matin, soit l’après midi. Il suffira de s’inscrire 1 semaine avant.
Contacter Mr Druguet Daniel ou Mme Mether Sandra

 

9.     Visite de la Provence le 6 mars 2013.
Une journaliste est passée aux jardins afin de faire paraître un article relatant l’historique des jardins familiaux de la plaine de couvent et son actualité.
Nous serons prévenus lors de la parution de l’article.

Compte rendu de la réunion du 21 février 2013

logo OK

 

A l’ordre du jour étaient prévus la création d’un site Internet ainsi que la participation de l’association à «Nature en fête».

 

1- Création du site Internet :
Un site va être créé. Il est prévu qu’il serve de vitrine à l’association. Il sera en priorité utilisé pour informer tous les jardiniers des différents évènements qui vont faire vivre l’association et les jardins.
Sa structure va être simple :

·               Page d’accueil où l’association sera présentée ainsi que les différents membres du bureau

·               Page des manifestations auxquelles l’association participe, avec un calendrier des évènements, revue de presse

·               Portfolio (galerie d’images prises lors des différents évènements). Il sera demandé aux différents jardiniers présents sur les photos d’autoriser par écrit la publication de celles ci.

·               Page rubrique news

·               Page Agenda du jardinier / calendrier lunaire

·               une page où les jardiniers pourront «poster» des conseils, ce sera une page d’échange et de partage (recettes en tout genres, tour de main, etc…).

·               Une page règlement intérieur où comme son nom l’indique le rappel du règlement sera mis.

·               Contact (une adresse «contact» pour l’association va être créée pour que l’on puisse contacter directement les membres du bureau)

·               FAQ : Foire aux questions. Où l’on apportera des réponses aux questions les plus courantes des jardiniers.

 

Lorsque le site sera créé, il est prévu de faire des liens avec des sites partenaires, l’association des jardiniers de France, et la ville de Miramas.

 

2- Participation de l’association à « Nature en fête » :
« Nature en fête » se déroulera les 4 et 5 mai prochain.

L’association y participera et aura un stand de 3mx3m sous une tente blanche.

Il sera demandé aux jardiniers de l’association de s’impliquer lors de cet évènement à leur convenance le samedi ou le dimanche. Il est prévu que le temps passé à aider lors de cette manifestation soit déduit des compteurs temps dû par les adhérents à l’association.

 

Le Stand aura pour but de présenter l’association, d’expliquer ce que l’on y fait et comment y adhérer. Des affiches sont prévues à cet effet. Un projet de mini jardin est à l’étude pour être placé au centre de la tente.

 

Un encart est prévu dans Miramas info relatant la participation de l’association à l’évènement et les conditions de participation. Les jardiniers souhaitant s’impliquer y trouveront Nicolas Colombini, président adjoint,  comme interlocuteur privilégié afin de s’inscrire.

 

Un « troc du jardinier » est prévu le dimanche 5 mai de 9h à 12h. Le troc concernera l’outillage mais aussi les graines, fleurs etc. Seules les personnes préalablement inscrites au troc pourront y participer.

 

En parallèle du troc, le bureau propose la vente (au bénéfice de l’association) de plants que les jardiniers de l’association auront bénévolement préparés pour l’occasion.

Dans cet objectif, il est prévu que le 5 mars 2013 à 9h les membres du bureau se retrouvent à « Bricomarché » pour l’achat des graines (salades, tomates, courgettes, poivrons, aubergines, fleurs…) et du matériel (terreau, godets, etc) nécessaire à la réalisation dudit projet. Le magasin a été choisi dans le but de privilégier les commerçants locaux.

Le 5 mars à 18h, rendez vous sera donné aux jardiniers volontaires soit aux jardins, soit à la maison des associations afin de distribuer le matériel  pour cette opération.

 

Il est prévu que si l’opération fonctionne, elle soit rééditée l’année prochaine.

 

Lors de la réunion, il a été également demandé de prévoir un fond de caisse en monnaie pour l’évènement ainsi que de penser à des prix arrondis (par exemple : 1euro ou 1.50 euros) afin de faciliter le rendu monnaie.

 

Une affiche est prévue et sera installée aux jardins sur le nouveau panneau d’affichage afin d’expliquer aux jardiniers adhérents l’évènement « Nature en fête » : Faites vivre votre association avec Nature en fête.

Compte rendu de la réunion 9 janvier 2013

logo OK

Etaient présent Mesdames Turpin N., Mille P., Mether S., Messieurs Druguet D., Hayane D., Azzimani M., Barriol C., Meyer J.C.,

Etaient excusés Messieurs Colombini N., Lamart J.L., Escafit G., Giarratano P.

 

A  l’ouverture de la séance, M. le Président a présenté ses vœux.

 

Lors de la réunion, il a été évoqué la possibilité de poser une demande de subvention au conseil Général pour l’achat d’un cabanon et le financement de la dalle. Mme Mille s’est proposé de voir avec Mme Buti et Mr Fournier afin de préparer le courrier concernant la dite demande.

Ledit cabanon sera installé côté nord des jardins familiaux. Il hébergera les réunions du conseil d’administration de l’association. Ce projet a été initié par Messieur Druguet et Meyer.

 

Une réunion d’information est prévue le 1er Février 2013 à la Salle Colomb à 17h, sauf imprévu. A cette occasion,  la galette des rois ainsi que les boissons nous seront gracieusement offertes par la Mairie.

Lors de la réunion, une projection sur écran sera diffusée concernant les jardins.

A cette occasion,  il sera demandé aux jardiniers de l’association de fournir un numéro de téléphone et/ou un email, afin de faire parvenir plus facilement les informations concernant l’association.

Il sera alors demandé à tous les jardiniers de bien vouloir tenir continuellement le portail fermé à clé lorsqu’ils entrent et sortent (Tous les jardiniers ayant désormais la clé du portail).

 

 

Un courrier de rappel va être préparé concernant les cotisations impayées mais aussi concernant les parcelles non cultivées.

 

La cotisation pour 2014 a été fixée à 50 euros et devra être payée entre le 1er et le 30 octobre 2013.

 

Il serait intéressant que plus de jardiniers s’investissent au conseil d’administration afin que nous puissions partager entre tous les jardiniers des idées et des travaux de groupe (entretien des parties communes, etc…)

 

Un compteur d’heure va être établi afin que chaque jardinier effectue les 10h de nettoyage prévues pour l’entretien des parties communes des jardins. Un tableau des heures effectuées sera mis en place.

 

Le barillet côté nord va être acheté afin d’être remplacé.

Concernant les encombrants, il a été décidé qu’ils seront déposés côté nord. Le camion de ramassage, ne traversera pas les jardins mais fera le tour.

 

Concernant les clôtures abîmées, leur remplacement est à la charge financière du jardinier. Cependant la solidarité doit jouer afin d’aider les jardiniers concernés lors de la pose d’un nouveau grillage.

 

Il a été rappelé que les feux d’écobuage (feux de végétaux) ainsi que les barbecues sont interdits dans l’enceinte des jardins.

 

Pour la journée fraternelle du 15 février 2013, le défilé partira de la colonne et ira jusqu’au plan d’eau de Saint suspi.

 

Ont aussi été évoqué :

  • la possibilité  d’organiser aux jardins une visite des écoles ainsi que des activités.
  • La fête des voisins. Il reste à définir à quel moment de la journée celle-ci aura lieu (le soir, nous n’avons pas d’éclairage)